PEPS – Polymères Et ProcédéS

Pour booster le potentiel transfrontalier des procédés de fabrication additive

Pour VOUS propulser, vous chefs d’entreprises, ingenieurs BE, techniciens méthodes ou chefs de projet R&D dans les technologies 3D.

Informations générales du projet

  • Démarrage : 01.01.2019 — Fin : 31.12.2022
  • Partenaires : CRITT-MDTS (coordinateur), IMT Lille-Douai, Armines, CERTECH
  • Financeurs : Feder, la région Wallonne, la région Grand-Est
  • Partenaires associés : FLAM3D, Materalia, Plastiwin

Lancé en janvier 2019, ce nouveau projet Interreg V

a pour ambition de favoriser le développement technique et économique des entreprises de la zone transfrontalière (France, Wallonie, Flandres).

Ce projet PEPS coure sur 4 ans jusqu’en décembre 2022 avec un budget de 1 461 750 € dont 730 875 € proviennent du FEDER (Fonds européen de développement régional). Il est également cofinancé par la région Wallonne et la région Grand Est.

Vidéo de présentation PEPS

Constat

Il y a encore quelques années, la fabrication additive s’appelait prototypage rapide.

Aujourd’hui, les industriels veulent directement des pièces polymères imprimées en bonne matière avec des caractéristiques physico-chimiques proches de la pièce finale et qui puissent être fonctionnelles.

Cette tendance vient des imprimantes métal qui permettent d’imprimer des nuances métalliques avec des bonnes propriétés mécaniques. En effet, certaines pièces imprimées en métal aujourd’hui sont produites en série et ont obtenu les agréments pour l’aéronautique (chez General Electric par exemple) ou pour être implantées dans le corps humain (médical).

Or, bien qu’historiquement toutes les technologies d’Additive Manufacturing s’appliquent aux polymères, il manque aujourd’hui sur le marché, des polymères techniques ayant des propriétés fonctionnelles, qui pourraient être mis en forme par impression 3D pour la production de pièces en série.

Notre objectif

A partir de ce constat, le consortium PEPS a pour ambition de booster la recherche et l’innovation dans le domaine de la Fabrication Additive des polymères et notamment de polymères techniques par une recherche appliquée dans la perspective de développer des solutions innovantes sur les procédés de fabrication additive pour des polymères techniques et/ou des polymères chargés.

Par conséquent, le consortium souhaite donner de l’élan aux procédés d’impression 3D largement utilisés aujourd’hui dans la fabrication de prototype. Cependant fort du constat décrit précédemment, les matériaux transformés sont principalement des polymères amorphes, des polymères brevetés ou des PLA, il y a peu de polymères techniques et les polymères transformés ont des caractéristiques bien moindres que celles des polymères injectés. Nous sommes donc encore bien loin de la fabrication directe de produits

Des réponses personnalisées au regard des besoins industriels, avec une approche créative de la concrétisation du potentiel des procédés de fabrication additive de polymères techniques chargés ou non, la charge visant soit à apporter un renforcement mécanique ou une fonctionnalité à une matrice polymère, soit à générer des pièces métalliques ou céramiques après étapes de post-traitements (déliantage et frittage).

Notre approche innovante

  • Elargir les possibilités des procédés de fabrication additive cantonnés au prototypage pour les orienter vers de nouvelles applications industrielles comme la fabrication directe et technique avec des caractéristiques mécaniques optimisées proches des procédés de série de transformation des polymères.
  • Augmenter l’offre des matériaux utilisables dans les procédés de fabrication additive tout en leur conférant des fonctionnalisations innovantes.

Exemples de fonctionnalisation qui pourront être menés

  • Quantifier des propriétés mécaniques en fonction du type de procédé FA
  • Générer et transformer de nouveaux polymères thermostables
  • Alléger des structures
  • Incorporer des charges métalliques ou céramiques
  • Fonctionnaliser la matière et donc la pièce
  • Ajouter des renforts
  • Soudabilité ou assemblage des polymères imprimés
  • Modifier la densité des polymères imprimés
  • etc…

Le pilote du projet ?

Les acteurs du projet PEPS disposent des compétences (polymères, procédés de la fabrication additive, formulation, charges métalliques et/ou céramiques, matériaux composites et à porosité contrôlée) nécessaires en termes de recherche et d’innovation dans les thématiques précitées et ont décidé de les mutualiser pour contribuer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises de la zone transfrontalière. Les développements du projet PEPS seront pilotés par les besoins du marché afin d’aider les industriels de la Zone Eligible à valoriser tout le champs des possibilités des procédés d’impression 3D, en fonction des produits qu’ils fabriquent ou qu’ils utilisent ou des marchés qu’ils souhaitent conquérir.

Certech: Compétence en formulations et polymères

Armines et IMT Lille Douai: Compétence en polymères et transformation des polymères dont l’impression 3D

CRITT-MDTS: Compétence en matériaux composites, technologie d’injection de poudres métalliques et céramiques et en impression 3D sans fusion et en caractérisation des métaux et des céramiques

Les résultats

Les résultats du projet ont vocation à être très largement partagés avec Vous les acteurs industriels concernés, notamment via :

  • La rédaction d’un roadmap réalisé à partir de retours industriels,
  • Des rencontres ciblées partenaires-industriels,
  • Des séminaires,
  • Des développements de démonstrateurs,
  • Des études de faisabilité.